Mes gants sont-ils homologués ?

Si l’on s’en tient à ce qui est exigé par le décret rendant obligatoire le port des gants à moto et scooter, la seule manière de reconnaître un gant homologué − pour son porteur comme pour les forces de l’ordre qui seront un jour chargées de faire les contrôles − est de regarder les étiquettes. Situées à la base du gant (à l’intérieur), elles doivent comporter l’un des logos ci-dessous et, si le pictogramme motard est présent :

  • le nom commercial du gant
  • sa référence dans le catalogue de la marque (une suite de chiffres)

Logo utilisé pour la norme EN 89/686Indique que les gants sont conformes aux exigences essentielles de sécurité de la directive sur les équipements de protection individuelles (EPI) CE 89/686 sur les gants . Leur fabricant n’a pas demandé à les faire certifier selon la norme EN 13594, le pictogramme est donc absent. Ils peuvent être vendus (et utilisés sans risque de contravention) mais, en cas de nouvel achat, un modèle avec l’une des trois étiquettes ci-dessous est à privilégier.

gants moto étiquette homologation dires d'expertIndique que les gants ont bien été certifiés selon le protocole validé par l’État et les laboratoires avant la validation de la dernière version de la norme en vigueur (EN 13594:2015). Il s’agissait du « dire d’expert ». Pour plus d’infos, voir cet article de 2012.
Les gants aujourd’hui fabriqués ne doivent plus comporter cette étiquette mais l’une des trois ci-dessous. Ils peuvent cependant encore être présents dans les rayons des magasins et peuvent être portés sans risque de contravention.

gants moto étiquette homologation catégorie 2 niveau 1Indique que les gants ont été certifiés par un laboratoire indépendant, comme l’exige la réglementation pour tous les gants de catégorie 2.
Ce gant passe avec succès les tests pour un produit répondant au 1er niveau de la norme.
Les renforts supérieurs, facultatifs pour la norme, sont ici absents.

 

gants moto étiquette homologation catégorie 2 niveau 1Indique que les gants ont été certifiés par un laboratoire indépendant, comme l’exige la réglementation pour tous les gants de catégorie 2.
Ce gant passe avec succès les tests pour un produit répondant au 1er niveau de la norme.
Les renforts supérieurs, facultatifs pour la norme, sont ici présents.

 

gants moto étiquette homologation catégorie 2 niveau 2 avec renfort supérieurIndique que les gants ont été certifiés par un laboratoire indépendant, comme l’exige la réglementation pour tous les gants de catégorie 2.
Ce gant passe avec succès les tests pour un produit répondant au 2nd niveau de la norme.
Les renforts supérieurs, obligatoires à ce niveau pour la norme, sont bien présents.
À ce jour, aucun gant sur le marché ne répond à ce niveau de la norme, extrêmement contraignant.

Pour être conformes à la norme (mais pas à la directive…), le seul logo CE ne suffit donc plus pour les gants. Les raisons en sont expliquées dans cet article. Il faut donc le logo CE ainsi que le pictogramme du motard et le numéro de la norme. Les fabricants ayant eu plus d’une année pour se préparer, toutes les nouvelles collections actuellement en magasin devraient présenter ce pictogramme, plus un livret explicatif accroché aux gants. Cependant, ne jetez pas vos gants arborant leur étiquette CE, ils restent valables pour circuler à moto.

« Oui mais je fais quoi avec mes gants qui n’ont pas le pictogramme du motard ? »

C’est une question cruciale ! Si vos gants de moto portent uniquement l’étiquette CE avec la mention 89/686, vous n’aurez pas de soucis auprès de des policiers et gendarmes qui pourraient vous contrôler. Notamment parce que ce décret vise en premier lieu à sanctionner ceux qui roulent sans porter de gants. Mais aussi parce que ces gants sont conformes à la directive pour les équipements de protection individuelle (EPI) de catégorie 1. Si vous vous faites sanctionner alors que vos gants présentent l’étiquette CE 89/686 mais pas de pictogramme motard, il y a erreur, n’hésitez pas à faire défendre vos droits pour récupérer votre point de permis.
Enfin, pour sanctionner, les forces de l’ordre doivent être certaines que le gant n’est pas conforme. Or, l’étiquette présentant le niveau de protection peut avoir décoloré avec la transpiration ou avoir été arrachée au fil du temps. En attendant que tous les gants de moto vendus en magasin portent l’étiquette idoine, il ne devrait guère y avoir de souci. Mais, d’ici un an (ou plus), nul doute qu’il faudra montrer patte blanche (et gant dûment étiqueté) pour éviter le retrait de point et l’amende (voir ici les sanctions). Faites surtout attention quand vous achetez des gants neufs en magasin. Les revendeurs ont été prévenus et sont vigilants mais certains fabricants ont joué la montre et proposent des gants sans les étiquettes exigées.